Robe Myriade – AimeCommeMarie

Seconde robe réalisée après la robe Stockholm (visible ici : https://latelierdeugenie.com/2021/02/25/robe-stokholm/).

Le patron est disponible ici : https://www.aimecommemarie.com/fr/patrons/8533-aime-comme-myriade.html. Il s’agit d’un patron de Aime comme Marie. Moi qui ne suis pas très fan des robes, je dois dire que ce modèle m’a tout de suite séduite. Et je ne suis pas déçue.

Le tissus est un jersey de chez Mondial Tissus un peu épais, très confortable et doux.
La plus grosse difficulté pour moi a été la couture des pinces à la taille, je m’y suis reprise à 3 fois, finalement, je les ai laissées telles quelles (soit cousues à l’envers…).

Le seule petit défaut que je trouve à ce modèle c’est l’encolure très large, du coup, les manches me tombent un peu sur les épaules et on voit mes bretelles de soutien-gorge.

Vous pouvez voir ma seconde version (à manches courtes) ici : https://latelierdeugenie.com/2021/02/25/robe-myriade-aimecommemarie-v2.

De face,
de profil,
l’autre profil,
et de dos !

Robe Myriade – AimeCommeMarie V2

Après une première version visible ici : , j’ai décidé d’en refaire une dans un tissus plus fluide et plus estival.

Le patron est toujours le même, vous pouvez le retrouver ici : https://www.aimecommemarie.com/fr/patrons/8533-aime-comme-myriade.html. Ce qui est sympa sur ce modèle, ce sont les pinces avant et arrières à la taille qui permettent de cintrer la robe. Je la porte quand même avec une petite ceinture, je trouve cela un peu plus chic. J’apprécie également les poches prévues dans les coutures au niveau de la taille. Très pratique !

Mon dieux la catastrophe ! Les pinces ont a nouveau été cousues à l’envers (j’avais déjà bien galéré la première fois, on pourrait croire qu’au deuxième modèle ce soit mieux mais non !), décidément, quand ça ne veut pas.. J’avais commencé par des manches longues mais finalement, vu que c’est une robe à porter plutôt l’été, j’ai recoupé et fait un ourlet simple pour la transformer en robe à manches courtes ! La taille était un peu limite, j’ai donc du ajouter un bout de tissus de chaque côté, de prêt, ce n’est pas top mais au moins je peux la porter. Sinon, pas vraiment de difficultés sur cette pièce. Tout est cousu à la machine. Le tissus est une viscose non élastique de chez Mondial Tissus.

Je vous laisse voir ça, n’hésitez pas à me donner vos avis 😉

De face,
de profil,
l’autre profil,
et de dos !

Robe Stockholm – AtelierCharlotteAuzou

Souhaitant progresser après quelques cousettes plus ou moins réussies, j’ai investi dans un livre qui me paraissait assez accessible à mon niveau de débutant : « Apprendre à coudre ses robes et petits hauts » de l’atelier Charlotte Auzou.

Ce livre décline 9 modèles à chaque fois réalisables en version robe ou haut et permettant d’apprendre une nouvelle technique de couture à chaque fois : pose de pressions, manches, passepoil, etc. J’ai découvert par la suite le site de cette créatrice qui propose un concept très original : tout est modulable, vous choisissez le haut qui vous plait, le bas qui vous plait et tout s’assemble. Ça permet de créer une multitude de variantes sans se ruiner et en respectant les goûts de chacun. N’hésitez pas à aller y faire un tour ici : https://www.ateliercharlotteauzou.com.

Au final, les modèles sont assez basiques mais j’ai quand même trouvé mon bonheur avec le modèle Stockholm version robe que j’ai réalisé sans les poches dans une cotonnade de chez Mondial Tissu.

Comme j’ai supprimé les poches, j’ai fait une seule pièce pour l’avant (en groupant le devant et la jupe devant). Du coup, ce modèle ne compte que 4 pièces (devant, dos et deux manches) ce qui le rend très simple à coudre et super rapide ! Pas de difficultés majeures, les étapes sont expliquées pas à pas dans le livre, images à l’appui. Le bas et les manches sont finis avec de simples ourlets et le col est bordé d’un biais invisible (une super technique pour bien finir les encolures !).

Au final, c’est une robe très classique qui rejoint ma penderie. Portée avec une ceinture je la trouve super et j’aime beaucoup la forme du col. Son seul défaut c’est que la cotonnade froisse énormément donc sans repassage c’est la catastrophe et moi je déteste repasser…

N’hésitez pas à me donner vos avis !

Vue de face,
de profil,
l’autre profil,
et de dos !

Robe l’Inedit – ODVLaJolieGirafe

Après avoir réalisé la version sweat il y quelque temps (visible ici : https://latelierdeugenie.com/2021/02/25/sweat-linedit-odvlajoliegirafe/) je voulais tenter la version robe de ce magnifique patron : l’Inédit de la Jolie Girafe : https://www.lajoliegirafe.com/produit/linedit-patron-couture/.

J’avais un joli tissu en attente d’être cousu depuis un bail et je pensais en faire un second Sweat l’Inédit car je le trouve top. Et puis, après réflexion, je me suis dit que c’était dommage. Les beaux jours arrivent et j’avais envie d’une robe, ni une, ni deux, je découpe les pièces pour la version robe, je découpe mon tissu et je m’y met.

Le bonheur, l’extase, le ravissement, je n’ai rien eu à découdre, pas une erreur, pas une pièce fixée à l’envers, rien de rien, tout s’est bien goupillé, c’était génial.

La robe a été cousue en quelques soirées et portée dès le lendemain. Détendue, bien coupée, confortable, elle a un style un peu sportswear très sympa? Avec des baskets pour un style détendu et en talons pour une version habillée, la coupe de l’encolure la rend originale et en fait une pièce unique.

Comme souvent, j’ai souligné un maximum de détail avec du passepoil blanc (j’ai ajouté une surpiqure à chaque fois pour bien le plaquer et rendre mes coutures plus solides).

Pas de difficultés particulières, tout s’emboite parfaitement, je pense que cette robe va être vite rentabilisée !

A plus les cousettes !

De face,
de profil,
l’autre profil,
et de dos !

Robe Forget-Me-Not – SlowSundayParis V2

Découverte sur le blog de « Petits Bonheurs dans mon Atelier » (https://petitsbonheursdansmonatelier.wordpress.com/2016/06/20/tissu-crepe-magasin-tissus-robe-forget-me-not-slow-sunday-paris/) (aller y faire un tour, c’est trop chouette et il y a plein d’idées à prendre !), cette robe m’a tout de suite beaucoup plu !

Après une première version faite pour noël et visible ici : https://latelierdeugenie.com/2020/12/22/robe-forget-me-not-slowsundayparis/. Voici une seconde version voulu pour être une robe de fête ! Passepoil dorée et double gaze rose, on est loin de mon univers mais je la trouve géniale.

J’ai raccourci le haut de 2cm (mon petit mètre soixante me remercie) et le bas de 2 cm (moins que ma première version qui est vraiment trop courte).

Moins de galères cette fois bien que le raccord devant et dos ne soit pas vraiment niquel (on voit bien le décalage au niveau du passepoil). L’encolure a été fixée avec des points invisibles.

J’aime vraiment beaucoup ce patron que je refais certainement une prochaine fois.

N’hésitez pas à commenter !

De face,
de profil,
l’autre profil,
et de dos !

Robe Forget-Me-Not – SlowSundayParis

Découverte sur le blog de « Petits Bonheurs dans mon Atelier » (https://petitsbonheursdansmonatelier.wordpress.com/2016/06/20/tissu-crepe-magasin-tissus-robe-forget-me-not-slow-sunday-paris/) (aller y faire un tour, c’est trop chouette et il y a plein d’idées à prendre !), cette robe m’a tout de suite beaucoup plu !

Le patron est disponible ici : https://www.slow-sunday-paris.com/product-page/pdf-forget-me-not et la créatrice a prévu un pas à pas super détaillé pour la réalisation ici (dommage que je n’ai vu cela qu’après avoir réalisé ma robe..) : https://www.slow-sunday-paris.com/single-post/2016/07/24/Forgetmenot. Et comme j’ai trouvé cette marque absolument géniale, j’ai acheté 3 patrons d’un coup, la robe Forget-Me-Not, la chemise Dorothie (https://www.slow-sunday-paris.com/product-page/dorothie-pdf) et la robe Alegria (https://www.slow-sunday-paris.com/product-page/pdf-alegria).

J’avais trouvé ce super tissu (type maille) chez mondial tissus et je me suis dit qu’il conviendrait parfaitement pour une robe de noël. C’est un modèle que j’aurais eu du mal a coudre il y a quelque temps mais j’ai bien progressé depuis 2 ans (bien que ce ne soit pas parfait !). Les seules modifications apportées : longueur raccourcie de 10cm et ajout de passepoil autour des parementures.

Mes galères :

  • Depuis que j’ai ma surjeteuse, j’essaye de faire un maximum de coutures avec car ça fait de plus jolies finitions (et ça me parait plus solide mais ça reste à confirmer !). Et bien, coudre du passepoil à la surjeteuse c’est une sacrée galère… J’ai pris mon tissu dans le couteau et fais un gros trou en plein sur la fesse que j’ai du recoudre à la main.
  • J’avais également fait une surpiqure au niveau du col afin de fixer la parementure mais ça m’a tout fait gondoler, une vraie cata ! J’ai donc tout décousu et il va falloir que je fixe la parementure avec des points invisibles un jour où j’aurais le courage.
  • Je n’avais pas assez de tissu pour découper les manches tulipes. Du coup, il a fallu ruser et les découper en deux parties que j’ai cousues entre elles. Pas top comme finitions. D’ailleurs, j’ai un peu galéré à poser ces manches, mais je ne regrette pas, je les adore !
  • Enfin, la robe était bien trop longue pour ma taille de mini pouce. Du coup, je l’ai bien raccourcie. Résultat, c’est limite limite quand je lève les bras.. Mais bon, c’est une robe de fête donc on va dire que c’est permis !

J’adore cette nouvelle robe et elle n’est pas passée inaperçue lors des fêtes ! Une seconde version est déjà prévue pour le nouvel an, j’espère que j’aurais le temps de la coudre d’ici là !

Joyeux noël à tous !

De face,
de profil,
l’autre profil,
et le dos !

Robe longue – PatronMaison

Invitée à un mariage cet été, je souhaitais essayer de coudre moi-même ma robe.

La robe dans son ensemble.

J’ai donc trouvé un magnifique tissus Perroquet chez Mondial Tissu. J’ai recopié le haut sur un débardeur de ma penderie que j’aime beaucoup et pour que la finition soit propre (et éviter que le haut soit transparent !), j’ai doublé les pièces devant et dos.

Détail du col doublé.

Pour marquer la taille, j’ai fixé un élastique avec un point zig-zag.

Détail de l’élastique à la taille.

Pour la jupe, j’ai découpé un grand rectangle (enfin pas tout à fait car j’ai quand même pris plus large en bas qu’en haut) en prenant pour hauteur la longueur entre ma taille et mes pieds.

Grosse erreur, je ne pouvais pas faire des pas de plus de 20cm. Pour pouvoir la porter, il a fallu que je découse une des coutures côté et que je créer une fente afin de gagner en aisance.

Au final, je suis plutôt contente pour une deuxième robe cousue seule et sans patron mais je pense qu’il va falloir que j’investisse dans des patrons car la création, ça ne s’improvise pas.. Le dos est mal réglé et on voit mon soutien-gorge sous les aisselles et de dos. J’ai quand même pu la porter pour le mariage de mes amis et ça me fait une robe d’été hyper confortable à porter.

N’hésitez pas à me donner vos avis !.

De face,
de profil,
et de dos !