Cape Reinette – Klafoutis

Bonjour à tous,

Oulala, dur dur de trouver le temps de coudre depuis l’arrivée de bébé fin novembre…

Avec les températures hivernales qu’il fait en ce moment, je cherchais à coudre un modèle de cape pratique pour suivre Chouquette dans la poussette, les bras, le siège auto, etc. Je suis tombée sur le patron de la cape Reinette de chez Klafoutis trouvable ici : https://klafoutis.com/products/cape-reinette.

J’avais déjà coupé les pièces avant mon accouchement et j’ai enfin pu coudre le tout ce week-end.

Le tissus extérieur est un jersey un peu épais de chez MondialTissus, le tissus intérieur est un plaid de chez BazarLand super doux ! J’ai doublé la partie cape avec de la ouate 240g ce qui en fait un manteau bien chaud, super doux et top confort pour Chouquette.

Le patron est très simple et les explications détaillées en font un ouvrage très simple à coudre. J’adore le rendu final et la cape est utilisable partout et tout le temps.

Je vous laisse voir ça en photo et me donner votre avis en commentaire.

A très vite !

Gigoteuses

Après les capes de bain, on s’attaque aux gigoteuses, turbulettes, sacs à bébés, les noms sont multiples mais on parle bien toujours de la même chose, l’amie des nuits sécurisées et bien au chaud de bébé.

Après un premier essai en suivant un tutoriel un peu foireux d’internet, je me suis retrouvée avec une gigoteuse qui s’ouvrait uniquement pas les épaules, pas assez épaisse et vraiment pas jolie. Bref, poubelle ! Après moults recherches, je suis tombée sur ce tuto : https://www.youtube.com/watch?v=XYoIkaos4cc. Et là, révélation ! Le patron est gratuit, la vidéo est super claire, le couturier au top (allez voir sa chaine youtube ici : https://www.youtube.com/channel/UCa_FDfYY3iEYghn9XVSLo5A, c’est une mine d’or) et ce modèle présente l’avantage de s’ouvrir sur toute la hauteur de l’avant ce qui rend la turbulente hyper pratique d’utilisation. Banco !

Première cousette dans un tissus renard du plus bel effet, pas vraiment de difficultés pour cette couture au vue de la clarté de la vidéo. Juste un petit raté et beaucoup de réflexion au niveau de la couture d’assemblage du col/épaules entre la doublure et le tissu extérieur mais j’ai fini par retrouver mes petits. Juste un bémol -mais c’est entièrement ma faute-, j’ai cousu à ras, mais vraiment à ras de la fermeture éclair, résultat, l’ouverture est un peu fastidieuse car le tissus se coince dedans régulièrement.. Je ferrais mieux au prochain essai.

Tissu renard de chez Mondial Tissus, doublure en ouate 240g (bébé prévu pour fin novembre donc on charge bien) et tissus intérieur en sweat coton bien épais également de chez Mondial Tissus. Ça à l’air chaud et confortable, gigoteuse adoptée !

Le résultat en images :

Et ses deux petites soeurs (tissus toujours de chez Mondial Tissus, même doublure, même tissu intérieur et même modèle sauf que cette fois j’ai cousu un poil plus loin de la fermeture éclair et ça ferme niquel !) :



Edit quelques mois plus tard…

Après test sur Chouquette (et moults compliments des sages-femmes à la maternité ;-)) ces gigoteuses s’avèrent en effet très pratiques à l’usage et bien assez chaudes pour l’hiver. Trois exemplaires permettent de tourner sans problème (deux auraient surement suffit mais quand on aime on ne compte pas !).

Seul petit défaut, mes pressions au niveau des épaules ne tiennent pas, je les ai changé trois ou quatre fois sur les trois modèles de gigoteuses et à chaque fois elles sautent.. Je ne comprend pas, peut-être l’épaisseur trop importante des tissus ?! En attendant de trouver un autre système de fermeture (je pensais à une boutonnière éventuellement), on les utilise sans les fermer aux épaules et ça semble faire l’affaire.

Capes de bain

Et c’est partie ! Enceinte de quelques mois, j’attaque le trousseau de naissance de mon petit prince ou de ma petite princesse (et oui, bébé surprise oblige, il va falloir trouver des tissus dont le maitre mot sera : mixte !).

Je commence par un projet très simple, une jolie cape de bain. Ça me semble plutôt simple du coup, je me lance sans patron !

Premier essai : un carré de tissus éponge, un bout de jersey pour le biais et la capuche et deux petites oreilles pour le fun. Rien de bien compliqué mais qu’est-ce que j’ai passé comme temps à découper le jersey pour en faire du biais !

Bon pas sûre de ma technique, mais le résultat est plutôt pas mal à mon goût bien que la cape soit vraiment très petite (un carré de 70*70cm).

Le « tuto » :

  • découper un carré de tissus éponge de 70*70cm et arrondir les angles,
  • coudre le biais jersey tout autour de ce carré d’éponge,
  • découper 2 oreilles dans le jersey et 2 dans l’éponge,
  • coudre les oreilles endroit contre endroit sans coudre la base, cranter les angles, retourner,
  • découper une sorte de triangle rectangle (l’hypoténuse – soit le coté opposé à l’angle droit, quel vocabulaire ! – est arrondi) une fois dans l’éponge et une fois dans le jersey de la taille de la capuche,
  • coudre endroit contre endroit ces deux triangles en insérant les oreilles dans les coutures, laisser un espace pour retourner, retourner l’ouvrage et finir par une couture invisible à la main,
  • j’assemble ensuite la capuche à la cape par une couture invisible à la main, c’est un peu long (encore qu’une fois le coup de main prit, ça va plutôt bien !) mais je trouve que la finition est impeccable comme ça.

Le résultat :

Et ses petites soeurs (j’ai agrandit la cape en partant sur une base de 90*90cm cette fois), le montage est exactement le même que pour la première cape, seule la forme des oreilles a été légèrement modifiée et la taille du carré en tissus éponge servant de base :

Et voilà les trois capes de bain ensembles :

Il n’y a plus qu’à attendre bébé maintenant ! N’hésitez pas à me donner vos avis ou à poser vos questions en commentaires 😉

Robe Myriade – AimeCommeMarie

Seconde robe réalisée après la robe Stockholm (visible ici : https://latelierdeugenie.com/2021/02/25/robe-stokholm/).

Le patron est disponible ici : https://www.aimecommemarie.com/fr/patrons/8533-aime-comme-myriade.html. Il s’agit d’un patron de Aime comme Marie. Moi qui ne suis pas très fan des robes, je dois dire que ce modèle m’a tout de suite séduite. Et je ne suis pas déçue.

Le tissus est un jersey de chez Mondial Tissus un peu épais, très confortable et doux.
La plus grosse difficulté pour moi a été la couture des pinces à la taille, je m’y suis reprise à 3 fois, finalement, je les ai laissées telles quelles (soit cousues à l’envers…).

Le seule petit défaut que je trouve à ce modèle c’est l’encolure très large, du coup, les manches me tombent un peu sur les épaules et on voit mes bretelles de soutien-gorge.

Vous pouvez voir ma seconde version (à manches courtes) ici : https://latelierdeugenie.com/2021/02/25/robe-myriade-aimecommemarie-v2.

De face,
de profil,
l’autre profil,
et de dos !

Short Boudoir – TaraMiller

J’avais un tissu type soie qui trainait et bien envie de me coudre un short de pyjama un peu joli. J’ai trouvé ce patron gratuit sur le net : https://drive.google.com/file/d/0B5RunRPNXLq-SmR4N2dkcDV1UlU/view.

Le short dans son ensemble.

Et je me suis lancée.. Mon dieu que d’erreurs, j’ai cousu, recousu, décousu et je n’avais pas l’aiguille adaptée au tissus du coup ça a laissé des marques dans le tissus.

Perdue pour perdue, j’ai récupéré un vieil élastique sur un caleçon de mon homme et j’ai fini comme j’ai pu. Ce sera donc un pyjama confortable mais très mal réalisé.

Détail du passepoil.
Détail du passepoil.

Je vous conseille quand même ce tuto très sympathique, simple (sauf la taille !), joli et confort.

J’ai ajouté du passepoil dorée sur tous les bords car j’adore le passepoil !

Je vous laisse voir ça porté, n’hésitez pas à me donner votre avis !

De face,
et de dos !

Robe Myriade – AimeCommeMarie V2

Après une première version visible ici : , j’ai décidé d’en refaire une dans un tissus plus fluide et plus estival.

Le patron est toujours le même, vous pouvez le retrouver ici : https://www.aimecommemarie.com/fr/patrons/8533-aime-comme-myriade.html. Ce qui est sympa sur ce modèle, ce sont les pinces avant et arrières à la taille qui permettent de cintrer la robe. Je la porte quand même avec une petite ceinture, je trouve cela un peu plus chic. J’apprécie également les poches prévues dans les coutures au niveau de la taille. Très pratique !

Mon dieux la catastrophe ! Les pinces ont a nouveau été cousues à l’envers (j’avais déjà bien galéré la première fois, on pourrait croire qu’au deuxième modèle ce soit mieux mais non !), décidément, quand ça ne veut pas.. J’avais commencé par des manches longues mais finalement, vu que c’est une robe à porter plutôt l’été, j’ai recoupé et fait un ourlet simple pour la transformer en robe à manches courtes ! La taille était un peu limite, j’ai donc du ajouter un bout de tissus de chaque côté, de prêt, ce n’est pas top mais au moins je peux la porter. Sinon, pas vraiment de difficultés sur cette pièce. Tout est cousu à la machine. Le tissus est une viscose non élastique de chez Mondial Tissus.

Je vous laisse voir ça, n’hésitez pas à me donner vos avis 😉

De face,
de profil,
l’autre profil,
et de dos !

Robe Stockholm – AtelierCharlotteAuzou

Souhaitant progresser après quelques cousettes plus ou moins réussies, j’ai investi dans un livre qui me paraissait assez accessible à mon niveau de débutant : « Apprendre à coudre ses robes et petits hauts » de l’atelier Charlotte Auzou.

Ce livre décline 9 modèles à chaque fois réalisables en version robe ou haut et permettant d’apprendre une nouvelle technique de couture à chaque fois : pose de pressions, manches, passepoil, etc. J’ai découvert par la suite le site de cette créatrice qui propose un concept très original : tout est modulable, vous choisissez le haut qui vous plait, le bas qui vous plait et tout s’assemble. Ça permet de créer une multitude de variantes sans se ruiner et en respectant les goûts de chacun. N’hésitez pas à aller y faire un tour ici : https://www.ateliercharlotteauzou.com.

Au final, les modèles sont assez basiques mais j’ai quand même trouvé mon bonheur avec le modèle Stockholm version robe que j’ai réalisé sans les poches dans une cotonnade de chez Mondial Tissu.

Comme j’ai supprimé les poches, j’ai fait une seule pièce pour l’avant (en groupant le devant et la jupe devant). Du coup, ce modèle ne compte que 4 pièces (devant, dos et deux manches) ce qui le rend très simple à coudre et super rapide ! Pas de difficultés majeures, les étapes sont expliquées pas à pas dans le livre, images à l’appui. Le bas et les manches sont finis avec de simples ourlets et le col est bordé d’un biais invisible (une super technique pour bien finir les encolures !).

Au final, c’est une robe très classique qui rejoint ma penderie. Portée avec une ceinture je la trouve super et j’aime beaucoup la forme du col. Son seul défaut c’est que la cotonnade froisse énormément donc sans repassage c’est la catastrophe et moi je déteste repasser…

N’hésitez pas à me donner vos avis !

Vue de face,
de profil,
l’autre profil,
et de dos !

Robe l’Inedit – ODVLaJolieGirafe

Après avoir réalisé la version sweat il y quelque temps (visible ici : https://latelierdeugenie.com/2021/02/25/sweat-linedit-odvlajoliegirafe/) je voulais tenter la version robe de ce magnifique patron : l’Inédit de la Jolie Girafe : https://www.lajoliegirafe.com/produit/linedit-patron-couture/.

J’avais un joli tissu en attente d’être cousu depuis un bail et je pensais en faire un second Sweat l’Inédit car je le trouve top. Et puis, après réflexion, je me suis dit que c’était dommage. Les beaux jours arrivent et j’avais envie d’une robe, ni une, ni deux, je découpe les pièces pour la version robe, je découpe mon tissu et je m’y met.

Le bonheur, l’extase, le ravissement, je n’ai rien eu à découdre, pas une erreur, pas une pièce fixée à l’envers, rien de rien, tout s’est bien goupillé, c’était génial.

La robe a été cousue en quelques soirées et portée dès le lendemain. Détendue, bien coupée, confortable, elle a un style un peu sportswear très sympa? Avec des baskets pour un style détendu et en talons pour une version habillée, la coupe de l’encolure la rend originale et en fait une pièce unique.

Comme souvent, j’ai souligné un maximum de détail avec du passepoil blanc (j’ai ajouté une surpiqure à chaque fois pour bien le plaquer et rendre mes coutures plus solides).

Pas de difficultés particulières, tout s’emboite parfaitement, je pense que cette robe va être vite rentabilisée !

A plus les cousettes !

De face,
de profil,
l’autre profil,
et de dos !

Veste Michelle – RépubliqueDuChiffon V2

Après le plaisir que j’ai eu à coudre ma première version (à voir ici : http://latelierdeugenie.com/2021/02/25/veste-michelle-republiqueduchiffon-2/) et la déception de ne pouvoir la porter autant que je le souhaiterais car elle est un peu trop serrée.., il me fallait vite coudre une seconde version !

La veste dans son ensemble.

Le patron est disponible ici : https://republiqueduchiffon.com/produit/veste-michelle/ et en bonus, la créatrice a créé un pas à pas détaillé ici : https://republiqueduchiffon.com/journal/coudre-veste-michelle-pas-pas/.

Détail encolure.
Détail poche avant.

Les tissus viennent de chez mondial tissus : une doublure noire antistatique et un tissu imperméable doublé polaire. Cela en fait une veste chaude qui résiste aux petites pluies et qui est très très confortable à porter ! Je voulais quelque chose de neutre pour que ma veste aille avec tout, c’est réussi, je la porte absolument tous les jours depuis l’automne dernier.

Au niveau des modifications apportées au patron : j’ai supprimé la petite poche poitrine que je trouve inutile et la doublure était 10cm trop longue donc j’ai recoupé (je ne comprends toujours pas comment ça se fait..).

Tout est cousu à la machine à coudre. Ce qui est génial dans ce patron c’est que la doublure permet une finition parfaite et ça, on adore !

Voici quelques photos portée. N’hésitez pas à me donner vos avis !

De face,
de profil,
et de dos !